Presse

Télécharger le  Dossier De Presse
logo pdf

Le républicain lorrain
Imaginez une sorte de Johnny Deep prolongé par une guitare Rod a les cheveux long, un béret noir de rebelle, la fossette au menton… Mais sont truc c’est la musique pas le Cinéma.

Boris Bergman
Une des plus belle reprise de «Gaby Ho Gaby» depuis 10 ans.

Paris Capitale
Sur Scène le jeune Français en impose autant pas sa présence que par son jeu de guitare époustouflant.

Didier Fohr- l’est républicain
Rod Barthet a cartonné à Blier  » Sweet Home Pontarlier » l’amour c’est pas donné l’amour c’est pas un du ». Il fallait bien aller la chercher et c’est gagné. Les grands sourires en témoignent. Dans une salle pleine à craquer d’ailleurs

Thierry Boillot – L’alsace
Pour Son nouvel album Le Franc-Comtois retrouve le parolier de Bashung Boris Bergman. une collaboration ou le blues et pop font bon ménage.

Rockin JL – Le Deblocnot
Album de l’année 2014 !!! Pourquoi Rod Barthet ? Parce que ce gars-là a fait la première partie de John Lee Hooker, avec son groupe Rod & the Shotgun Blues, il mérite qu’on se prosterne ! Et parce que 25 ans après ses débuts, il revient avec un superbe album. Et parce quand Rod prend un chorus de guitare, c’est lumineux. Et parce que ses chapeaux sont plus classes que ceux de Stevie Ray.

Crossroads
Rod possède un son bien a lui dont il habille chacune de ses compositions avec le plus grand soin. Question langage, cela swingue sans souci du côté de chez Molière. A ranger avec Hubert Felix Thiéfane et toute cette mouvance d’artiste attachants
Tony Grieco

Riyad
Je suis sûr que le public de Djeddah sera aussi ravi que celui de Riyad,
qui en dépit de sa raideur Habituelle, n’en a pas moins été unanime à trouver
excellente votre prestation. Il n’y a eu aucune voix discordante et vous avez su,
toucher la sensibilité générale.
Roland CREMA

L’est républicain
Pontarlier de la musique ailleurs : du Mexique à la Turquie il en avait vu d’autres, Rod Barthet qui revient de concert en Arabie saoudite, Il rapporte néanmoins une expérience très enrichissante, une rencontre de populations, celle du Moyen-Orient, de quoi nourrir son inspiration musicale.
DR

Lagitare.com
Rod c’est un rayon de soleil, je l’ai vu jouer avec Eric Sauviat (guitariste de Francis Cabrel et Johnny Halliday) sur une scène à Castelmaurou, sans effets ni chichis ces mecs nous ont balancé un Little Wing « Jimi Hendrix » qui fait encore frisonner.
Ricardo

Fnac « Chronique CD Changer l’horizon »
Guitariste chanteur Français, bourré de talent. Justesse d’interprétation, sens du rif qui claque.
Fnac

Le nouvelliste Chronique CD Au Bout de Ma LigneOn glisse le cd dans la platine. Au fil des écoutes, la forte personnalité de Rod et son toucher de guitare particulier font que l’on est bel est bien en train d’écouter un très bon guitariste et un excellent chanteur.
Pierre Andrez Zurkinden

Michel Bertelle – Forces Parallèles
Gaby chanté à l’origine par Alain Bashung. Sacrée version en passant, de loin la meilleure de tout le covers de ce titre. Rod, rend hommage à l’Alsacien tout en posant sa patte, avec un tempo légèrement plus rapide, une sacrée réussite.

Zacatecas Mexique journal Imagen
Rod BARTHET, un concert unique et différent une heure et demie de virtuosité a la française
Rolando Cantu/Image
Rod BARTHET, un concierto unico y diferente Una hora y média de virtuosismo a la francesca (Rolando Cantu/ Imagen)

Crossroads
Rod BARTHET est un jeune et excellent chanteur guitariste qui sévit depuis quelques années déjà dans l’est de la France. Rod BARTHET signe ici un bien joli album de chansons intelligentes.
Thierry BUSSON

L’est républicain Chronique Concert
On attendait la dernière étoile elle brilla de tous ses feux. La silhouette qui risque de devenir légendaire. Rod sur fond instrumental impeccable, a trituré les mots. Démontrant que les Français chantent aussi bien que les autres quand ils viennent du cœur.
Julien BALBONI

Journal du jura (Suisse) Chronique Concert
Un concert, chaleureux, à l’image des trois musiciens de la formation. Une des plus belles soirées de sa programmation.
Le public ne s’y est pas trompé, qui à la première reprise, s’est levé pour acclamer le groupe. Il y a dans chaque morceau une sincérité étonnante, inspiration constante et maîtrise de tous les instants. Les musiciens ont quitté la scène après maintes prolongations.
Carole Luchen

Vu Du doubs Chronique CD Balconnet de France
C’est vrai qu’il en a croisé du beau monde sur son parcours. Bo Diddley, Willson Picket, Alvin Lee ou encore Mick Taylor, mister boom boom, John Lee Hooker lui ouvre sa maison, et tous on partagé la scène avec Rod. Rod réalise un album abouti, arrangé avec soin, à ranger à portée de main.

Guitariste magazine CD Changer l’horizon
Rares sont les guitariste chanteur français à avoir été invités par John Lee Hooker à discuter chez lui d’une première partie d’un concert de Mr Bomm Boom. C’est pourtant ce qui est arrivé à Rod.
Guitariste magazine

Le Monde Concert Sentier des Halles Paris
Rod aura même l’honneur de jouer en première partie de John Lee Hooker. Il Vient de travailler sur L’album Au bout de ma ligne qu’il vient défendre sur scène. Au sentier des Halles. 50 rue d’aboukir Paris 2ème.

L’est républicain
Des écrits intelligents pour quelqu’un qui reste simple, malgré la notoriété qu’il a su rapidement se créer, qui partage sa sensibilité et exprime ses idées au travers de sa musique. Avec Sa délicieuse vois claire, mêlée au son de guitare acoustique & électrique.
Céline T

Mexique
Une nuit spectaculaire, une cadence de notes qui à pénétré les auditeurs, Rod Barthet à littéralement joué avec ses dents.

El Peridico Mérida
Una noché espectacular, con una cadenciosa de notas que penetraron en los oyentes, Barthet toco, lliteralmente, con los dientes y las nalgas.

L’est républicain Chronique CD Balconnet de FranceRod BARTHET la confirmation. Sont dernière opus Balconnet de France est le plus abouti, les guitares acoustiques sont soutenues par des basses incisives et une batterie précise. Quand à sa voix elle est aisément reconnaissable, à son vibrato unique.
Julien BALBONI

Vincent Guillot- Rolling Stone Magazine
Rod Barthet reprend «Gaby Ho Gaby» de façon convaincante.

Paris Move
Quand Rod nous interprète ‘Gaby oh Gaby’, seule reprise de l’album, c’est de façon remarquable